cuiseur-solaire-elfa-maroc

Cuiseur solaire: une solution écologique idéale au Maroc

L’inventeur de l’ancêtre du cuiseur solaire est un Suisse du nom de Horace-Bénédicte de Saussure en 1767. Il appela son invention « héliothermomètre ». Il pouvait atteindre une température de 109°C.

Aujourd’hui, en 2015, l’appareil de Saussure a subi bien des changements. Il a pu traverser les Alpes, la Méditerranée pour arriver au Maroc, et ce, à des températures dépassant les 250°C.

Victime de ce que les Américains appellent un « blind spot », ses indéniables qualités pratiques, écologiques, économiques ont longtemps été sous-exploitées : à chaque époque, les hommes se révèlent incapables de voir certaines choses. Les médecins, pour s’y être cassé les dents, le savent bien : les habitudes alimentaires, culturellement et biologiquement intériorisées, ont la vie dure, et le cœur cadenassé d’une cuisine reste peu perméable au changement.

Pourtant, avec comme ligne de mire le réchauffement climatique et les multiples problèmes posés par nos modèles actuels d’exploitation des ressources énergétiques, un pays souffrant de la déforestation comme le Maroc peut-il ignorer encore longtemps le cuiseur solaire ? Il devrait, pour les générations futures, se présenter comme une réalité aussi évidente que l’est le téléphone GSM pour nous aujourd’hui.

Fidèle à son habitude de toujours rechercher des solutions performantes et écologiques, après les éoliennes, l’électricité en sites isolés, les lampes solaires économiques, les pompes d’irrigation à énergie solaire, Elfa Solaire vous présente deux modèles de cuiseurs solaires paraboliques : le SC150 et SC180. Ces cuiseurs peuvent développer une puissance de 1800 et 2000 watt. Cette puissance représente une innovation jamais atteinte au Maroc.

Le cuiseur parabolique solaire fonctionne selon le principe de réflexion et concentration des rayons solaires. Grâce à ses lames réfléchissantes en aluminium, sa forme parabolique permet de focaliser précisément les rayons solaires sur le plat qui repose sur un support prévu à cette effet. La parabole doit être régulièrement réorientée dans l’axe du soleil environ tous les demies heures si on souhaite obtenir un maximum de rendement.

cuisson-solaire-fonctionnement

La cuisson avec une parabole solaire présente de nombreux avantages

La cuisson solaire utilise une énergie propre, gratuite, non polluante, inépuisable. C’est une alternative qui permet de contrer la déforestation, l’érosion des sols, le transport et le stockage du bois, diminuant ainsi l’émission de gaz à effet de serre (CO2). Elle peut être utilisée partout au Maroc même dans des endroits où il n’y a ni gaz ni électricité et en pleine nature. Elle n’irrite ni les bronches ni les yeux car elle ne produit ni fumée ni cendres. Le cuiseur solaire permet de pasteuriser l’eau. Il a également une longue durée de vie.

Avec notre modèle de cuiseur solaire, grâce à son grand potentiel de puissance, vos plats – tagines, couscous, pâtes, pizzas, etc. – peuvent être rapidement cuits comme avec une cuisinière classique ; un gain de temps que la majorité des fours solaires ne permet pas.

Ce cuiseur solaire, unique dans sa catégorie, vous permet donc de goûter au plaisir de cuisiner à l’extérieur, avec la seule énergie du soleil, en toute liberté et en respectant la nature.

D’un point de vue pratique, voici quelques réponses aux questions que vous pourriez vous poser :

Localisation :

L’espace où vous situerez votre four doit être plat, protégé du vent et ensoleillé à toute heure de la journée.

Ustensiles de cuisson :

Tous vos ustensiles habituels, mais de couleur sombre et mate : marmites, poêles, wok, grill. La céramique est à éviter car elle risque de ne pas résister à la température produite.

Amplitude de température développée :

La température maximale est atteinte en quelques minutes. Elle dépend de la qualité de l’ensoleillement et de l’orientation du four. Suivant la température produite, il vous faudra ou non remuer rapidement et/ou régulièrement votre plat.

Comment réguler la température :

Pour obtenir une température maximale, le four doit être focalisé sur le soleil. Pour le focaliser, il suffit de regarder les ombres créées par le four : lorsque celles-ci sont présentes de chaque côté du four, c’est que celui-ci est bien focalisé. La patte arrière du four aide à se repérer.

Pour garder une température maximale, le four doit être refocalisé toutes les 20 à 30 minutes environ, mais cela dépend de l’heure. A midi, le soleil est haut dans le ciel : le point de focalisation maximale bouge donc rapidement. De nombreux plats cependant ne nécessitent pas de refocaliser le four, surtout au Maroc lorsque l’ensoleillement est maximal.

Pour diminuer la température, le four doit être déplacé en dehors du point de focus.

Risques pour la santé

Pour protéger vos yeux de la lumière éblouissante reflétée par la parabole, il est recommandé de porter des lunettes de soleil.

Lors de la manipulation de votre plat, il est impératif de porter des gants de cuisson afin de ne pas vous brûler les mains, comme vous le feriez avec un plat au four.

Il faut également faire attention à ne pas placer vos bras au niveau du point de focalisation des rayons solaires.

 

Pour obtenir plus d’informations ou acheter un cuiseur solaire, contactez nous.

Découvrez l’onduleur Amanesun

L’onduleur Amanesun est le dernier cri de la technologie pour irrigation.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *